Mesdames, Messieurs,

En tant que doyen de cette assemblée, je vous souhaite à tous la bienvenue. Un nouveau mandat commence et conformément à loi, il me revient de présider la séance d’installation du conseil municipal. Avant de procéder à l’élection du Maire, je vais dire quelque mots.

Les choses de la vie étant ce qu’elles sont, il arrive que l’on se retrouve doyen d’une assemblée sans vraiment le vouloir... Mais puisqu’il en est ainsi, il me revient l’honneur d’ouvrir cette séance très solennelle qui mettra un terme au processus de l’élection du maire de notre commune.

Mon propos sera bref, car je voudrais m’en tenir à l’essentiel.

Je vais articuler cette intervention en deux parties, l’une factuelle et l’autre plus prospective.

Pour la partie factuelle : 

Le 15 Mars dernier, deux listes étaient en compétition pour ces élections municipales de 2020 ; les commentaires que nous pouvons faire par rapport aux élections de 2014 sont les suivants :

  • Le nombre d’inscrits a baissé de 1,3 %
  • La participation a été de 50,12 %, en forte baisse en raison de la pandémie et de l’annonce du confinement.
  • La liste « Union pour Saint-Mandrier » a obtenu 1398 voix soit 64,04 % des suffrages exprimés et a été élue au premier tour, elle a obtenu la majorité des sièges de ce futur conseil municipal avec 24 élus.
  • La liste « La Vague Mandréenne » a obtenu 785 voix soit 35,96 % des suffrages exprimés, elle siégera donc à ce nouveau conseil municipal avec 5 élus.

Pour la partie plus prospective :

Je voudrais rendre éloge aux élus sortants pour le travail accompli, et dire aux nouveaux élus que beaucoup de travail les attend…

Je voudrais rappeler qu’être citoyen c’est faire de la politique, mais au sens étymologique ce qui veut dire s’occuper d’une façon désintéressée des affaires de la commune.

Ce nouveau conseil, je l’invite au travail collectif et au respect de la charte de l’élu local que le futur Maire lira sans doute et que l’on peut consulter avec profit sur internet.

Pour moi il me paraît important de pouvoir bénéficier, au sein de ce conseil, d’un débat démocratique apaisé et constructif.

Nous sommes tous élus pour faire face aux réalités sociales, économiques, financières et environnementales de Saint Mandrier.

Un travail intense attend le conseil municipal. Car la pandémie du COVID-19, dans le cadre de la gestion post-confinement, va nous poser de nombreux problèmes en matière de santé, d’aide aux plus vulnérables et de redémarrage de l’activité économique en tenant compte des enseignements de cette période exceptionnelle.

Je voudrais aussi parler des défis qui nous attendent tous en matière d’évolution de climat et de la transition énergétique : évidemment ces défis sont globaux mais ici à Saint Mandrier nous devons tenir compte de nos atouts et ne pas les ignorer: la Mer et le Soleil.

Je fais partie de la liste minoritaire « La Vague Mandréenne », et environ 800 électeurs nous ont apporté leur soutien, nos membres du nouveau Conseil Municipal doivent les représenter et le feront . Et j’en profite pour rappeler notre proposition :

« Le temps est arrivé de construire une Presqu’île  d’une densité raisonnée, mais plus dynamique, plus verte, plus conviviale, et plus apaisée, que nous serons fiers de transmettre à nos enfants »

Sincèrement, je ne vois rien d’infamant dans cette idée.

En tout cas nous nous efforcerons de travailler pour le bien commun et de faire des propositions constructives, tout cela dans le respect de chacun.

Voilà, maintenant, en ma qualité de doyen de l’assemblée, je vais procéder à l’installation des nouveaux élus au Conseil Municipal.

Ont été élus : (suivent les noms des élus)

Je déclare installés les membres du Conseil Municipal de Saint Mandrier sur Mer.

Maintenant quelques considérations pratiques :

  • Désignation d’un secrétaire de séance : la tradition veut que cela soit le plus jeune membre de l’assemblée, il semble donc qu’il s’agisse de Pierre Calmet.
  • Désignation de deux assesseurs pour le vote : chaque partie doit en proposer un.

Pour notre part je propose Nolwenn Montagny.

  • Chaque partie doit faire connaître leur candidat au poste de maire.
  • Je propose que l’urne soit mobile et présentée à chaque votant par les deux assesseurs, afin de minimiser les mouvements de personne, ce en raison de la situation sanitaire que nous connaissons...

Mesdames et Messieurs, je vous remercie de votre attention.

Denis Clave